| | News

Casse-tête en vue pour l'approvisionnement électrique

La conseillere federale Simonetta Sommaruga, cheffe du DETEC, lors de l'inauguration de la centrale solaire SIG du Lignon début 2021 | JEAN-CHRISTOPHE BOTT / KEYSTONE

Lors de sa séance du 18 juin 2021, le Conseil fédéral a adopté la loi fédérale relative à un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables. Un projet qui implique de réviser la loi sur l’énergie et la loi sur l’approvisionnement en électricité, et qui doit renforcer le développement des énergies renouvelables locales. A terme, il doit surtout renforcer la sécurité de l’approvisionnement de la Suisse, en particulier en hiver. L’objectif, à l’horizon 2040, est de se doter d’une réserve de deux térawatts-heures d’électricité neutre en carbone supplémentaires. Ce stockage de l’énergie sera assuré par les centrales hydroélectriques à accumulation.

Pourquoi ça pourrait coincer. Les enjeux sont importants: il en va de la réalisation des objectifs que la Suisse s’est donnée dans sa Stratégie énergétique 2050, ainsi que de sa stratégie climatique à long terme. Mais après l’échec des négociations sur l’accord-cadre avec l’Union européenne et le non populaire à la loi sur le CO2, de nombreuses incertitudes affleurent à court terme, notamment sur la sécurité d’approvisionnement en cas de réduction temporaire des exportations d’électricité des voisins européens de la Suisse.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi