Réservé aux abonnés

Au moins sept zadistes du Mormont échapperont à la prison

Des zadistes de la colline du Mormont célèbrent leur acquittement ce lundi 24 janvier devant le Tribunal d’arrondissement de la Côte à Nyon. | KEYSTONE/Laurent Gillieron

Dix mois après l’évacuation forcée des zadistes du Mormont, les premiers verdicts sont tombés ce lundi. Sept prévenus, qui avaient pacifiquement occupé la première Zone à Défendre (ZAD) de Suisse, sur la colline du Mormont (VD), pour empêcher l'extension de la carrière du cimentier Holcim, ont écopé de peines légères ou ont été acquittés par le Tribunal d’arrondissement de La Côte à Nyon. Il s’agit des premiers d’une quarantaine de procès.

Pourquoi c’est important. Les procès climatiques se multiplient en Suisse, portant parfois le flambeau de l’urgence climatique jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), comme c’est déjà le cas des Aînées pour le climat. Ce lundi 24 janvier, le co-fondateur d’Extinction Rebellion (XR) Lausanne, Antoine Thalmann, comparaît également devant le tribunal cantonal lors d’une audience d’appel pour une série d’actions de blocage en terre vaudoise. Chaque verdict a le potentiel d’ouvrir une brèche pour la justice climatique suisse.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter