| | Interview

Antonio Hodgers critique la France sur la centrale nucléaire du Bugey

Centrale de Bugey, France | Salvatore Di Nolfi/ Keystone

Le jeudi 27 avril, le canton et la ville de Genève annonçaient conjointement un recours contre une décision récente de l’Autorité de sûreté nucléaire française qui pourrait entraîner une prolongation d’au moins dix ans de l’exploitation de la centrale du Bugey, déjà vielle de plus de 40 ans. Or, celle-ci se situe à seulement 80 kilomètres des frontières suisses. Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département du territoire, explique le contexte de ce recours et ce qui est reproché à la France.

Heidi.news — Pourquoi un tel recours contre la décision de l'ASN?

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi