A Genève, la droite plante les freins contre le 30 km/h généralisé

Un bus roule dans une zone des 30 km/h à Zurich. | KEYSTONE/Alexandra Wey

La baisse de la limitation de vitesse a pour objectif de réduire les nuisances sonores, mais l'UDC et le PLR craignent que les transports publics soient pénalisés

Dans la cité de Calvin, la généralisation du 30 km/h fait grincer des dents les partis de droite. L’UDC et le PLR ont annoncé leur intention de déposer un recours en justice contre un arrêté adopté par le Conseil d’Etat, le 10 octobre dernier. Celui-ci permet de limiter la vitesse de la circulation routière à 30 km/h sur 300 axes routiers. Le but? Lutter contre les nuisances sonores.

Mais la droite ne voit pas ce changement d’un bon oeil. Dans un communiqué, le PLR dénonce un coup de force du Département des infrastructures (DI), alors que des discussions seraient encore en cours au Grand Conseil. Sans ces recours, le plan antibruit serait entré en vigueur à la mi-novembre, avec un déploiement courant 2023.

Lire aussi: Faut-il généraliser le 30 km/h pour lutter contre le bruit routier?

Pourquoi généraliser le 30 kmh/h. En Suisse, les nuisances sonores de la circulation routière dérangent une personne sur quatre. La stratégie du Conseil d’Etat genevois, qui a fait l’objet de maintes interventions au Grand Conseil ces derniers mois, permettrait de réduire ce bruit moyen de 2 à 3 dB. L’équivalent d’une diminution de moitié du trafic en termes de volume sonore ressenti. Le DI rappelle que ce plan s’inscrit dans la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée, approuvée par 68% des Genevois en 2016.

Le PLR argue que cette mesure risque de «pénaliser les transports publics». Le Touring Club Suisse (TCS), globalement favorable au projet, s’oppose en revanche au passage à 30 km/h de 48 axes routiers. Pour le président du TCS François Membrez, il est essentiel de maintenir une hiérarchie de vitesse en ville, pour éviter de conduire les automobilistes vers les chemins les plus courts, et donc entraîner des effets contre-productifs dans certains quartiers.

link

A lire sur 24 Heures