| | Radar

L'Anses identifie 22 alternatives aux pesticides tueurs d’abeilles

Image d'illustration | Flickr

Les néonicotinoïdes sont considérés comme des tueurs silencieux. Des pesticides agissant sur le système nerveux central des insectes et créant de graves dommages à la biodiversité. Une dangerosité qui a poussé le gouvernement français à en interdire l’utilisation en 2018. Mais, face à la menace de la jaunisse de la betterave en décembre, ils avaient été, à nouveau, autorisés jusqu’en 2023.

Pourquoi ça pourrait changer. Dans un rapport récent, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a annoncé avoir trouvé 22 produits ou méthodes de substitution aux néonicotinoïdes. Paillage, fertilisation organique à base de compost, produits phytosanitaires naturels, ou macro-organismes, font partie de ces solutions respectueuses de l’environnement. De quoi préparer un futur plus sain pour nos cultures. En Suisse, le traitement aux néonicotinoïdes des betteraves reste interdit.

link

Vert

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi