| | News

Un congrès national pour lutter contre les violence domestiques

Rassemblement à Genève, le 28 octobre, contre la violence domestique | Keystone / Jean-Christophe Bott

Vingt-cinq torches ont été allumées dans la nuit de jeudi 28 octobre, à Genève, pour les vingt-cinq femmes tuées en Suisse par un proche. Un nombre record depuis le début de l’année. La pandémie et le confinement n’ont pas amélioré les statistiques. Les victimes ont un visage, comme celui de cette femme de 58 ans décédées à Vandœuvre, le ­22 octobre dernier.

La conseillère fédérale Karin Keller Sutter, très active sur ce dossier depuis son arrivée au gouvernement, sera présente mardi à Berne à l’ouverture du congrès national, organisé pour lutter contre la violence domestique. Dans la salle, des spécialistes, des juges œuvrant dans les tribunaux et les ministères publics, des membres des autorités de protection de l’enfant et de l’adulte, des femmes et des hommes de lois et des politiques. L’occasion d’examiner les récentes adaptations législatives, prises pour lutter contre le fléau.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.