| | News

Sebastian Kurz, la chute certaine du Wunderkind de l'Autriche

Sebastian Kurz sort par la petite porte mais espère revenir par la grande. | EPA/Keystone / Christian Bruna

Octobre 2021 marquera-t-il le début de la chute de «l’enfant prodige» Sebastian Kurz? Le chancelier autrichien de 35 ans, visé par une enquête pour corruption sans encore être inculpé, a présenté samedi sa démission tout en essayant de se ménager une place qui lui permettrait de facto de continuer à exercer un large pouvoir.

Pourquoi c’est important. Un chef d’Etat en exercice contraint de quitter ses fonctions pour des soupçons de corruption, le tout au sein de l’UE: la nouvelle est de taille. Et ses conséquences dépassent largement le cadre national. Cette démission commandera peut-être une légère redistribution des cartes dans une Union européenne — où Sebastian Kurz prenait de la place — pour qui la stabilité et la prospérité de l’Autriche sont deux repères utiles.

Cet article est réservé aux abonnés.