| | News

Sebastian Kurz, la chute certaine du Wunderkind de l'Autriche

Sebastian Kurz sort par la petite porte mais espère revenir par la grande. | EPA/Keystone / Christian Bruna

Octobre 2021 marquera-t-il le début de la chute de «l’enfant prodige» Sebastian Kurz? Le chancelier autrichien de 35 ans, visé par une enquête pour corruption sans encore être inculpé, a présenté samedi sa démission tout en essayant de se ménager une place qui lui permettrait de facto de continuer à exercer un large pouvoir.

Pourquoi c’est important. Un chef d’Etat en exercice contraint de quitter ses fonctions pour des soupçons de corruption, le tout au sein de l’UE: la nouvelle est de taille. Et ses conséquences dépassent largement le cadre national. Cette démission commandera peut-être une légère redistribution des cartes dans une Union européenne — où Sebastian Kurz prenait de la place — pour qui la stabilité et la prospérité de l’Autriche sont deux repères utiles.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.