| | Idées

Retraite des femmes à 65 ans? La 3e fois, c'est la claque!

Claude-Inga Barbey

A l'entrée de la grande Migros, une jeune femme charmante arrête les clients: «Est-ce que vous vous souhaitez apprendre à scanner vos courses vous-mêmes?» Je refuse poliment. Au moment de payer, il y a deux caisses ouvertes sur dix, et une file d'attente masquée qui remonte jusqu'aux surgelés. Juste ce qu'il faut pour encourager les clients à scanner leurs courses eux-mêmes, en fait.

Enfin c'est presque mon tour. Devant moi, une dame élégante mais qui a largement dépassé le Migros Data dépose les achats de sa vieille mère sur le tapis. Des serviettes hygiéniques senior et une unique boîte pour chat. Pour elle, du chocolat de ménage «commerce équitable», du papier à lettres et un tube de rouge à lèvres. De là à penser qu'elle se met du rouge à lèvres corail pour écrire des lettres d'amour à un producteur de cacao en Zambie, il n'y a qu'un pas. Plus poétique qu'un scanner, non?

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.