Quatre lois sur le contrôle des armes auraient évité un tiers des fusillades aux Etats-Unis

Depuis la tuerie de Columbine en 1999, 35 fusillades auraient été évitées si les quatre lois sur le contrôle des armes à feux proposées par le président américain Joe Biden avaient été adoptées par le Congrès américain. C’est la conclusion du New York Times, qui a passé en revue les fusillades de ces dernières années. Ces 35 fusillades potentiellement évitées représentent un tiers des mass shootings américains, et 446 personnes tuées.

Quelles lois pour quels effets. Dans son analyse, le New York Times estime que quatre assaillants n’auraient pas pu acheter d’armes à feux si l’âge légal était relevé de 18 à 21 ans — l’âge légal pour la consommation d’alcool aux Etats-Unis. De même, quatre autres assaillants se seraient vu refuser la possession d’armes après un examen élargi de leurs antécédents.

Joe Biden a également demandé au Congrès américain de légiférer sur l'interdiction des chargeurs à grande capacité. Vingt auteurs de tueries aux Etats-Unis étaient détenteurs de ce type de chargeurs lors des dernières tueries. La Chambre examine un projet de loi qui interdirait l'achat de chargeurs de munitions contenant plus de 10 balles.

Finalement, la question du stockage des armes — exigeant les particuliers à garder leurs armes sous clé — est proposé par Joe Biden. Dix pour cent des fusillades de masse impliquent des armes qui ont été volées, note le New York Times.

link

A lire sur le New York Times