| | Analyse

Peng Shuai réapparaît, et les fantômes du sport avec elle

On voit Peng Shuai au centre, avec le sourire et vêtue d'un survêtement bleu à pantalons blancs. | Capture d'écran Twitter / @StuartKLau

Et Peng Shuai arrive avec le sourire, en survêtement de sport. La vidéo, diffusée dimanche matin, est ambivalente. Rassurante puisque l’on peut y constater que la joueuse, «portée disparue» depuis des semaines après avoir accusé un dignitaire chinois de viol, semble être en bonne santé. Mais inquiétante aussi, tant tout ceci sent la chorégraphie à plein nez, aux relents de propagande convoquant l’histoire sombre du rapport entre sport et régimes autoritaires.

Pourquoi on en parle. L’absence de l’espace public de Peng Shuai a fait naître une inquiétude grandissante d’abord dans la planète tennis, puis dans le monde du sport et, enfin, un peu partout. Les appels destinés à Pékin se sont multipliés et ont eu pour effet la publication de plusieurs vidéos depuis samedi, visant clairement à prouver que toute cette polémique n’avait pas lieu d’être.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.