Reservé aux abonnés

Morts, inflation, alimentation... La guerre en Ukraine chiffrée

Le 24 février, la Russie a envahi son voisin ukrainien, dans une guerre amorcée en 2014. Depuis cette date, l’intensité des opérations militaires, le décompte des pertes humaines et les conséquences sur l’économie mondiale ont pris une autre trajectoire. Et les chiffres s’affolent.

Les pertes humaines

La bataille des chiffres rend toute estimation compliquée. Si l’on se fie aux chiffres de l’Etat‑major général des forces armées ukrainiennes, qui tient un décompte chaque jour partagé sur les réseaux sociaux, au 13 juillet, 37’570 «membres de l’armée russe ont été liquidés» depuis le début de l’invasion russe, le 24 février dernier, dont 100 ces dernières 24 heures.

Décompte qui fournit aussi des chiffres sur les pertes matérielles: 1649 tanks russes auraient été neutralisés entre autres.

L’Etat-major ukrainien ne communique toutefois pas sur les pertes côté soldats ukrainiens. C’est Oleksiy Arestovich, conseiller du président Zelensky qui a apporté la dernière estimation, le 12 juin dernier, lorsqu’il annonçait le décès d’environ 10’000 soldats dans une interview donnée à l’agence Belga News Agency sur Youtube.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous