Réservé aux abonnés

Mais merde (de chien)!

Marc Perrenoud

Un nouvel épisode de notre chroniqueur éclectique. Né en 1981 à Berlin, pianiste de jazz, producteur et co-directeur du festival «Les Athénéennes», Marc Perrenoud a sorti en mars 2020 «Morphée», son huitième album. Entre autres prix, le Genevois a remporté le «Montreux Jazz Chrysler Award» en 2003.

Ce jour-là, je me dirige d’un pas vif vers un parc du centre-ville. Les quelques rayons de soleil de mars n’allaient pas suffire à conserver la chaleur de mon burger ni le croustillant des frites maison que je transporte dans un cornet de papier brun. Arrivé sur place, c’est avec soin que je choisis ma place sur l’herbe, scrutant avec l’acuité d’un milan noir le piège fécal qui pourrait se refermer sur moi…

Il n’en est rien. Soulagé, j’enfonce doucement le sandwich brûlant dans ma bouche. Mais la fine caresse des pains briochés couplée à l’explosion de cheddar fondu dans son jus de viande s’interrompt aussitôt lorsque, là, devant moi, je reconnais immédiatement la menace.

A dix mètres, je les vois. Un couple étrange, immobile. Ses pattes sont légèrement pliées et commencent à trembler. L’œil du maître fixe les cimes. Alors que son menton se rétracte quelque peu, le poignet gauche desserre une laisse avachie sur la pelouse pétillante.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter