Réservé aux abonnés

Le monde ne peut pas se permettre une guerre en Ukraine

Un soldat russe en plein exercice. | Keystone/AP/ Service de presse du ministère russe de la défense

Cet article est extrait de notre newsletter hebdomadaire Heidimanche. C'est gratuit, inscrivez-vous!

Un rapport alarmiste du renseignement américain évoque clairement une possible invasion de l’Ukraine par la Russie dans deux semaines. Autour de Kiev, les deux camps se préparent à grands coups de mouvements de troupes, comme autant d’occasions de bander ses muscles. Dans la capitale, le ballet diplomatique continue. C’est donc à cela que ressemble le début du chaos?

Pourquoi c’est important. Compte tenu de la puissance de feu de part et d’autre, de l’antipathie ouvertement affichée par les blocs et de l’interconnexion absolue entre tous les Etats de la planète, un tel conflit armé ferait obligatoirement basculer le monde dans une nouvelle ère. Impossible de se cacher, de faire le dos et d’attendre que les «grands» règlent cela entre eux: une guerre, si elle devait avoir lieu, toucherait d’une manière ou d’une autre chaque région du globe.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter