Reservé aux abonnés

«La Chine a exploité un mal pour en faire un bien»

Image d'illustration | Keystone / EPA / Filip Singer

Il fallait une balise pour marquer la fin de la crise Covid-19. Le 16 février, le Conseil fédéral annoncera la fin des restrictions sanitaires en Suisse. Climat, santé, technologie, éducation, vie quotidienne: durant la semaine qui précède cette échéance, Heidi.news explore ce qui sera le monde d'après.

Depuis deux ans, pour juguler la pandémie, la Chine a non seulement fermé ses frontières, mais semble également s’être repliée sur elle-même. Le «monde d’après» signifie-t-il une fermeture durable de l’empire du Milieu? Lionel Fatton, professeur assistant en relations internationales à la Webster University à Genève, nuance.

Heidi News — Depuis le début de la pandémie, on a assisté à ce qui semble être une refermeture de la Chine. Comment cela s’est concrétisé?
Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous