Reservé aux abonnés

Après un mauvais Covid, cet homme de 74 ans retrouve une sexualité douce

Sarah Zeines

Cette chronique fait partie de notre série Coronamour écrite pour Heidi.news par Sarah Zeines.

Jean*, «célibataire polyamoureux depuis toujours», a frôlé la mort à cause du Covid. «J’ai passé 15 jours dans le coma, trois mois en tout à l’hôpital», raconte le Neuchâtelois. «Quand je me suis réveillé, je ne pouvais pas bouger.»

Pour ce thérapeute retraité — qui se définit comme étant pansexuel avec une préférence actuelle pour les hommes —, retrouver un semblant de libido est tout un processus. La maladie a laissé des séquelles physiques qui dépassent la volonté de Jean. «J’ai perdu des fonctions corporelles. Un moment donné, j’ai eu le sentiment que mon énergie sexuelle réapparaissait, puis il ne s’est rien passé. La première fois que je me suis masturbé après ma sortie d’hôpital, j’ai eu l’impression que je n’arrivais pas à me synchroniser avec ma respiration.»

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous