| | idées

Une semaine d'urgence climatique

Paul Ackermann

Tout au long de cette semaine, Heidi.news a participé à l’opération «Covering Climate Now», une collaboration mondiale de plus de 250 médias d’information pour renforcer la couverture du sujet climatique en vue du United Nations Climate Action Summit de lundi.

Lancé par la «Columbia Journalism Review» avec le «Guardian» et «The Nation», ce partenariat vous a permis de lire chez nous des traductions de plusieurs titres prestigieux ainsi que nos propres enquêtes publiées notamment dans le cadre de la série «Que changer pour le climat». Le tout exceptionnellement en accès gratuit au vu de l’importance de la sensibilisation du plus grand nombre sur ce sujet.

Pour ceux qui auraient raté le début, voici un petit sommaire de cette semaine d’urgence climatique.

Chez nous, Sarah Sermondadaz s’est demandé quelles sont les actions les plus efficaces pour réduire sa propre empreinte carbone, s’il est vrai que le streaming video émet plus de CO2 que le transport aérien et pourquoi les inventaires nationaux ne suffisent pas à recenser toutes les émissions carbone. De son côté, Florent Hiard s’est penché sur les dernières observations faites sur des récifs coralliens particulièrement intéressants pour observer les effets du changement climatique.

Sophie Gaitzsch a quant à elle interviewé le philosophe franco-suisse Dominique Bourg, professeur à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne, sur la part d’individuel et de collectif dans les efforts à faire pour lutter contre le réchauffement climatique. Il estime que les individus doivent agir à leur échelle, sans culpabiliser, malgré les contraintes structurelles auxquelles ils sont confrontés.

Côté traductions, vous avez pu lire l’interview de Naomi Klein par le «Guardian» ainsi que trois des grands sujets du média anglais: Les bâillonnés du climat, sur les lanceurs d’alerte muselés par Trump, un guide pour savoir comment le réchauffement va affecter votre santé, et les portraits de présentateurs météo américains devenus héros discrets de la crise climatique.

Nous avons également traduit une analyse de «Physics World» sur les déplacements professionnels des scientifiques qui multiplient par deux leur empreinte carbone, sujet sur lequel nous avions enquêté au niveau des universités romandes. Et le «New Scientist» nous a expliqué ce qu’il faut attendre du sommet de l’ONU.

Par ailleurs, Catherine Happer, maître de conférence en sociologie à l'Université de Glasgow, s’est demandé comment lutter contre l’idée que le changement climatique est un «problème de classes moyennes»? Cette tribune a été publiée à l’origine sur «The Conversation». Dans une tribune publiée à l’origine sur «The Nation», l’auteur, universitaire, journaliste et militant américain de premier plan Bill McKibben nous a donné quant à lui 23 raisons de faire la grève pour le climat ce vendredi.

Le consortium a également pu interviewer Antonio Guterres. Avant de recevoir la jeunesse à New York samedi, le secrétaire général des Nations unies a déclaré que nous étions «en train de perdre la course» contre le réchauffement climatique. L’intégralité de l’entrevue, sous-titrée par Heidi.news:

CoveringClimate4.png

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi