| | radar

Une pointure scientifique d'Harvard arrêtée pour ses financements chinois

L'université d'Harvard | Flickr

Le directeur du département de chimie et biochimie de Harvard est derrière les barreaux pour n’avoir pas déclaré ses fonds de recherche en provenance de Chine – une obligation pour tout chercheur qui perçoit des subsides fédéraux.

Pourquoi c’est important. Charles Lieber aurait été financé par Beijing dans le cadre du programme «Thousand Talents», qui a pour objectif le recrutement de talents scientifiques étrangers. Le FBI considère cette initiative comme un outil d’espionnage industriel.

link

Boston Globe

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi