| | news

Une nouvelle thérapie ciblée promet de booster les traitements des cancers ORL

Les cancers de la tête et du cou sont souvent diagnostiqués à un stade trop avancé. | Keystone / Christian Beutler

D’après les premières données, publiées lundi 30 septembre au congrès européen de cancérologie (Esmo) à Barcelone, la molécule D1143 (Debiopharm) permettrait d’améliorer sensiblement la progression des cancers ORL lorsqu’elle est administrée en association avec la radiochimiothérapie standard. Il s’agit d’un essai clinique randomisé de phase deux, conduit sur 95 patients en France et en Suisse.

Pourquoi c’est important. Lorsqu’ils sont diagnostiqués, les cancers de la tête et du cou sont souvent trop avancés pour justifier un traitement chirurgical. L’utilisation combinée de la chimiothérapie et de la radiothérapie s’impose comme le traitement standard, avec des résultats mitigés: les taux de rémission restent inférieurs à 50%. Avec cette preuve de concept, la thérapie ciblée D1143 dessine l’espoir d’obtenir de meilleures chances de guérison chez ces patients, pour qui la prise en charge stagne depuis une trentaine d’années.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi