| | news

Andromeda: une nouvelle station «zero émission» en Antarctique, sous égide scientifique suisse

Dessin d'artiste de la future station antarctique Andromeda | IPF

EXCLUSIF – Construire une nouvelle station en Antarctique. Pas uniquement pour y faire des recherches scientifiques, mais également pour y enseigner et y tenir des conférences, dans ce qui serait la première université du Continent blanc. C’est le cœur du projet Andromeda lancé par l’International Polar Foundation (IPF) basée en Belgique, et placé sous l’égide scientifique d’un éminent glaciologue suisse.

Pourquoi c’est intéressant. L’Antarctique verra certainement, ces prochaines années, la construction de nouvelles bases. Or il s’agit d’abord de trouver des raisons inédites pour justifier tout nouveau projet, tout en rendant les infrastructures aussi peut impactantes que possible. Deux critères que satisferait Andromeda, afin de préserver à tout prix cette région reculée et déjà protégée par un traité international, mais dont les richesses minérales suscitent les convoitises.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi