| | news

Une grande campagne pour améliorer la santé psychique des étudiants démarre cet automne

Image d'illustration. | Christian Beutler / Keystone

L’Union des étudiants de Suisse (UNES) lance une campagne pour promouvoir la santé mentale des étudiants. Baptisée «Be kind to your mind!», l’opération démarre cet automne. Elle comporte notamment un sondage auprès des étudiants pour mieux comprendre la problématique.

Pourquoi c’est important. Selon un rapport de l’Office fédéral de la statistique publié en 2018, 18% des étudiants sont confrontés à des soucis de santé de longue durée et les troubles psychiques en sont la deuxième cause. Sur le terrain, l’UNES observe que de nombreux étudiants souffrent d’anxiété et de stress.

Par ailleurs, les étudiants évaluent plus négativement leur santé que l’ensemble des jeunes de leur âge: 94% des 20-35 ans estiment être en bonne santé, contre seulement 77% des étudiants, selon le rapport de l’OFS.

Ludmilla Dorsaz, responsable de la campagne à l’UNES:

«Le message que nous voulons faire passer, c’est qu’il faut être indulgent avec soi-même. Les personnes qui se sentent mal craignent souvent d’en parler. Il faut briser ce tabou pour qu’elles acceptent d’aller chercher de l’aide.»

Les détails. La campagne comporte quatre volets.

  1. Un sondage en ligne aura lieu pendant tout le mois de novembre afin d’identifier précisément quels sont les problèmes psychiques rencontrés, notamment les principaux facteurs de stress. Ludmilla Dorsaz: «On sait que les soucis financiers, la solitude, la pression des examens ou encore les questions d’orientation peuvent avoir un impact important. Avec ce sondage, nous voulons avoir une vision plus nette de ces problématiques.»

  2. Les organisateurs recenseront les offres de soutien psychologique dans les universités et hautes écoles et leurs contours, afin d’avoir un panorama précis de ce qui est disponible. Cet état des lieux permettra ensuite de porter des revendications devant les rectorats et les politiques.

  3. Une campagne de sensibilisation sera menée avec des affiches dans les universités et des conseils sur les réseaux sociaux.

  4. La campagne comprendra aussi des événements: soirées cinéma, ateliers d’auto-hypnose et conférences.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi