Une entreprise suisse accusée de crime de guerre pour du pétrole libyen volé

Image d'illustration | Pixabay

Kolmar Group AG, une société suisse basée dans le canton de Zoug, aurait acheté, entre 2014 et 2015, 50'911 tonnes de pétrole brut à un réseau de criminels libyens avant de le mélanger dans des cuves à Malte afin de masquer sa provenance.

Pourquoi c’est important. Cette méthode de trafic illicite de pétrole est révélée par une enquête conjointe de Public Eye et Trial International. L’or noir était «extrait illégalement d’une raffinerie libyenne ou siphonné de lieux de stockage de produits raffinés importés en Libye», comme le détaille Le Monde, «sous contrôle de groupes armés libyens». Kolmar Group AG louait ensuite des entrepôts à La Valette, à Malte, afin de masquer la qualité des ressources, ainsi que leurs origines. L’entreprise suisse risque des poursuites pour «pillage», un crime de guerre.

link

Le Monde Afrique