| idées

Un rebond économique plus fort que prévu?

Fabrice Delaye

Cet article est extrait de notre newsletter quotidienne «Le Point Coronavirus: Sortir de la crise».

Au top des estimations économiques les plus sombres suite à la crise pandémique, la banque d’Angleterre a pris la première position avec l’annonce de la pire prévision de récession. Non pas depuis les années 30 mais carrément depuis 300 ans et le Grand Hiver de 1709 quand même la lagune de Venise se transforma en banquise.

Un de mes mentors en économie m’a dit un jour que le pire n’est pas le plus certain. Sans forcément mettre des lunettes roses –n’oublions pas les restaurants forcés de diviser par deux leur nombre de couverts ou les avions dont la moitié des sièges seront inoccupés– on peut quand même s’interroger sur le consensus des pessimistes. D’autant qu’au début de la crise, même eux prévoyaient plutôt un fort rebond en seconde partie d’année. Et que leur unanimité commence à se craqueler.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi