| | radar

Un rapport des Nations Unies révèle l'ampleur des efforts à fournir pour le climat

Image d'illustration | NICK COBBING / GREENPEACE/EPA/KEYSTONE

Le Programme des Nations unies pour l’environnement a dévoilé, ce mardi 26 novembre, un rapport très attendu. Il est extrêmement critique sur la traduction en actes des engagements, pourtant ambitieux, pris à l’occasion de l’accord de Paris en 2015. Car l’ampleur des efforts devant être fournis pour infléchir la tendance, actuellement sur la trajectoire d’un réchauffement compris entre 3,4 et 3,9 °C d’ici la fin du siècle, augmente au fur à mesure de l’inaction des pays, explique le New Scientist.

Pourquoi c’est grave. Malgré l’accord de Paris, les émissions de gaz à effet de serre (GES) continuent à croître au niveau global. Nos émissions annuelles s’élèvent à 55,3 milliards de tonnes de CO2, ce qui représente encore 15 milliards de tonnes en trop si l’on souhaite limiter le réchauffement à +2 °C, et 32 milliards de tonnes pour atteindre les +1,5 °C. Pour atteindre ces cibles, il faudrait réduire nos émissions de 2,7% par an pour la première, et de 7,6% par an pour la seconde pendant au moins dix ans. Un objectif qui semble de plus en plus difficile à tenir. Et qui devrait certainement être mis sur la table à l’occasion de la COP25, qui se tiendra à partir du 2 décembre à Madrid.

link

Lire l'article du New Scientist

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi