| radar

Un programme pour soutenir les lycéens désavantagés, une première en suisse alémanique

Christoph Ruckstuhl / NZZ

Le Conseil suisse de la science a une fois de plus attiré l'attention sur la forte «sélectivité sociale» du système éducatif. En d’autres termes, les enfants de foyers à faibles revenus ont moins de chances de réussir leur scolarité, rentrant rarement au gymnase.

Pourquoi c’est important. Le projet pilote «Chance KSR» à l’école cantonale de Reussbühl à Lucerne soutient les élèves de parents à faibles revenus. Des coaches particuliers accompagnent les lycéens jusqu'à l'obtention de leur diplôme. Il est destiné à apporter un soutien aux élèves jusqu’à l’obtention de leur examen de fin de scolarité. C’est une première en Suisse alémanique.

link

NZZ

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi