| News

Un procès pour l’exemple au Tribunal fédéral pénal de Bellinzone

Un procès inédit en Suisse et au TPF de Bellinzone (photo Keystone-ATS)

Le premier grand procès sur territoire suisse pour crimes de guerre doit s’ouvrir ce jeudi 3 décembre devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone. Doit «enfin» s’ouvrir, après plusieurs reports et 6 ans de détention provisoire pour l’accusé, Alieu Kosiah, qui ont mis à vif les nerfs des protagonistes.

L’ancien chef de guerre du Libéria, réfugié sur les bords du Léman, est prévenu de crimes de guerre pour des atrocités commises il y a un quart de siècle. Il est accusé d’avoir ordonné de tuer ou tué lui-même des civils et des soldats en dehors des combats, profané le corps d’un défunt, violé une civile, recruté un enfant soldat et participé à des pillages, dans le comté de Lofa, au nord du Libéria.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi