Un parti féministe bientôt installé à l'Assemblée nationale en Corée du Sud?

Lors d'une manifestation #MeToo le 15 mars 2018 | Keystone

Outre l'élection d'un transfuge nord-coréen, les législatives en Corée du Sud ont apporté une autre surprise: l'entrée en lice d'un parti féministe, une première dans une société profondément patriarcale, et qui pose les bases d'un nouveau débat deux ans après l'apparition du mouvement #MeToo en Asie.

Pourquoi c’est surprenant. Comme le rappelle The Guardian, la Corée du Sud ne fait pas figure de modèle d’égalité entre hommes et femmes: le pays est classé 108e sur 153 dans l'indice mondial des disparités entre les sexes selon les chiffres du Forum économique mondial, alors que les femmes ne représentent que 17% des députés à l'Assemblée nationale de Corée du Sud, la moyenne mondiale étant d’environ 25 %, selon l'Union interparlementaire. Au programme de la campagne du parti féministe: discriminations et violences sexuelles, normes de beauté trop strictes mais également un droit à l'avortement.

link

The Guardian