| | radar

Un article scientifique appuyant les «thérapies de conversion» des homosexuels a été rétracté

Un homme porte un masque au Keyna lors d'une manifestation contre l'homophobie (Image d'illustration) | Ben Curtis/AP/Keystone

Une certaine littérature scientifique entreprend parfois de prouver l’intérêt des «thérapies de réorientation sexuelle». C’est le cas de The Lincare Quarterly, qui a publié un article en ce sens, avant que son éditeur ne fasse marche arrière, faute d’analyse statistique valable pour appuyer ses résultats, relate The Retraction Watch (EN).

Pourquoi c’est important. Ces «traitements» sont illégaux dans de nombreux pays, dont la Suisse. Ils occasionnent souvent de grandes souffrances psychiques chez les personnes enrôlées.

Qu’est-ce que le Lincare Quarterly? Il s’agit de la revue de l’association catholique médicale britannique. (Oui, il existe des revues médicales catholiques.) L’abstract de l’article incriminé est toujours disponible en ligne.

Quels sont les autres biais reprochés à l’étude? Au-delà de la faiblesse de son volet statistique, des observateurs ont noté que:

  • sur les trois co-auteurs, un seul a une formation en psychiatrie,

  • un autre est affilié à une organisation religieuse conservatrice opposée à l’homosexualité,

  • l’échantillon de 125 hommes considérés par l’étude est tout sauf aléatoire, puisqu’il s’agit de personnes étant sorties satisfaites de ces thérapies. Il n’est donc pas représentatif de la population générale.

Ce n’est pas le seul papier rétracté sur ce sujet, note The Retraction Watch, qui rappelle plusieurs précédents.

link

Lire l'article sur Retraction Watch (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi