| idées

Trump met en scène sa guerre civile

Fabrice Delaye

Plus de 100’000 morts d’une épidémie à peine ralentie, 40 millions de personnes qui ont perdu leur emploi et une jolie fusée qui s’envole vers la station spatiale internationale. La lecture des nouvelles ce dimanche matin est atterrante. Non pas qu’une entreprise privée mette pour la première fois des astronautes dans l’espace soit anecdotique (même si depuis 1998 ont eu lieu plus d’une centaine de vols habités vers la station spatiale internationale sans que l’on en fasse tout un foin). Mais surtout, parce qu’une crise majeure est en train de se produire aux États-Unis.

L’étendue des dégâts San Francisco, Chicago, Los Angeles, Atlanta, Philadelphie, Miami… en tout près d’une vingtaine de grandes villes américaines sont en état de couvre-feu depuis la nuit dernière suite aux violences qui ont explosé après l’extension des manifestations démarrées à Minneapolis après la mort du noir américain George Floyd lors de son arrestation le 25 mai. La garde nationale est déployée dans une douzaine d’Etats. On parle de mobiliser la police militaire.

Jeter du kérosène sur la crise…

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi