| News

Si Adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire

Le mariage pour tous a été accepté dimanche 26 septembre en Suisse / Photo Keystone Peter Schneider

J’ai été élevée par deux femmes. Mon «papa» était professeur au collège, ma «maman» peintre sur émail. Mon papa quittait la maison le matin, revenait à midi et mettait les pieds sous la table. Ma maman grimpait dans son atelier, peignait une heure ou deux, puis descendait préparer le repas en pestant contre sa condition de mère au foyer, qui l’empêchait systématiquement de terminer ce qu’elle avait commencé.

C’était dans les années 1970. Mon «papa» était présidente de l’association des droits de la femme, pourtant elle a fonctionné de tous temps comme un chef de famille. Elle avait les clés, c’était elle qui remontait les pendules, elle qui prenait les décisions concernant la maison, elle qui s’enfermait au salon pour des réunions militantes, sans jamais prendre en considération le double travail de ma «maman».

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.