news

Rappel des infos qui comptent ce matin

Le Conseil des Etats (KEYSTONE/Alessandro della Valle)

Israël vote à nouveau. Le tout-sauf-Netanyahu aura-t-il raison du Premier ministre? Le Likoud de Benyamin Netanyahu était effectivement au coude-à-coude avec la coalition de Benny Gantz dans les sondages précédants les élections législatives qui on lieu ce mardi, les deuxièmes de l’année après l’échec du leader israélien à former une majorité en avril.

RFI (FR)

La saga de la taxation des couples mariés continue. Le Conseil des Etats a demandé ce lundi au Conseil fédéral de revoir sa copie. C’est un épisode de plus dans ce feuilleton sans fin qui a pour but de gommer les injustices d’imposition entre couples à un ou à deux revenus. La série a commencé en 1984 avec une décision du Tribunal fédéral qui mettra donc plus de 35 ans à trouver un débouché législatif.

Le Temps (FR, Paywall)

L’Iran dans le viseur de l’Arabie saoudite (et inversement). Les rebelles yéménites houthis, qui ont revendiqué les frappes de samedi contre des installations pétrolières saoudiennes, menacent de réitérer leurs attaques. Ces destructions ont provoqué une réduction brutale de l'approvisionnement mondial ce qui a fait grimper les prix de l'or noir. Washington et Riyad accusent l’Iran d’être à l’origine de ces attaques, Téhéran qualifie ces accusations d’«insensées».

Washington Post (EN)

Les universités s’allient pour faire des économies. Les institutions suisses dépensent plus de 70 millions de francs par an pour accéder aux articles publiés dans les revues scientifiques. Alors que l’open access gagne du terrain, la mainmise des éditeurs commerciaux sur la diffusion de travaux de recherche est toujours plus contestée. Universités, bibliothèques et chercheurs se sont alliés pour négocier avec les grandes maisons d’édition. Mais à peine lancées, les discussions prennent déjà du retard.

Heidi.news (FR, Le Flux Sciences, Paywall)

Chute d’une pharma derrière les opioïdes. Fabriquant de l’OxyContin, l’entreprise Purdue Pharma, centrale dans la crise des opioïdes aux Etats-Unis, se déclare en faillite. Poursuivi par des milliers de proches de personnes mortes d’overdose après avoir été dépendantes à ces antidouleurs à base d’opiacés, le groupe tente ainsi de régler à l’amiable ces multiples et couteuses procédures.

New York Times (EN)

Contrôle de police pour les taxis volants sur l’eau. Les essais des Seabubbles ont finalement repris sur la Seine. «Début des essais autorisés par la préfecture, les ports de Paris et les voies navigables… et le proto #SeaBubbles immédiatement arraisonné pour contrôle des papiers, devant les caméras de Reuters et TF1. #StartUpNation?», a tweeté non sans ironie Alain Thébault. Le navigateur breton, qui a développé son projet sur les rives du Léman, avait déjà souligné les lourdeurs administratives françaises.

Le HuffPost (FR)

Réchauffement climatique: agir seul ou attendre les autres? Nous avons interrogé le philosophe franco-suisse Dominique Bourg, professeur à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne. Il estime que les individus doivent agir à leur échelle, sans culpabiliser, malgré les contraintes structurelles auxquelles ils sont confrontés.

Heidi.news (FR, Le Flux Sciences)

Une initiative suisse de microscopie ouverte à tous. Un groupe de chercheurs européens, dont le cœur est à l’Université de Zurich, a imaginé un nouveau système de microscopie dite «à feuille de lumière», adapté aux grands échantillons, peu cher et open source… Ils le présentent dans la revue Nature Methods, afin d’aider les laboratoires du monde entier à s’emparer de cette technique.

Heidi.news (FR, Le Flux Sciences, paywall)

Et bien sûr les annonces de Heidi.news Nous entamons ce mardi la deuxième étape de notre développement. L’équipe, désormais d’une quinzaine de personnes, lance aujourd'hui un nouveau Flux quotidien, consacré à la santé, qui s’ajoute au Flux existant sur la science. Par ailleurs, une nouvelle newsletter, «Le Point Science», s’ajoutera au «Point du jour». Dès le 7 octobre, elle sera envoyée chaque après-midi d’une Haute Ecole suisse différente. Inscrivez-vous ici pour la recevoir dès son lancement! Et avant la fin de l’année, nous allons lancer une chaîne vidéo pour partager les grands sujets scientifiques avec les jeunes. Par ailleurs, l’offre pour les Membres fondateurs est remplacée dès aujourd’hui par deux offres d’abonnement, une pour les particuliers, l’autre pour les entreprises et institutions.

Heidi.news (FR)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi