| News

Quelles suites politiques au refus de la loi CO2?

En matière d’environnement, les Suisses sont plutôt des consommateurs que des idéalistes et ceux qui l’avaient oublié ont été rappelés à l’ordre dimanche 13 juin. La question de l’après votations tourne désormais en boucle dans la Berne fédérale. Que faire pour remplacer la loi CO2 et respecter ainsi les Accords de Paris? Une enquête du cabinet de conseil Deloitte, publiée aujourd’hui par la SonntagsZeitung, peut aider à la réflexion.

De quoi on parle. Elle indique que l’écrasante majorité des Suisses est soucieuse de l’avenir du climat mais ne souhaite pas pour autant des taxes sur l’essence ou sur le mazout. Et les moins de 30 ans sont les plus réticents. Dès lundi 21 juin, Simonetta Sommaruga, affectée mais non découragée par le refus populaire, reviendra devant le parlement avec des propositions concrètes, esquissées dans SonntagsBlick.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.