Reservé aux abonnés

Que risquent les émeutiers du Capitole?

Des centaines d'Américains qui escaladent le Capitole, cassent des fenêtres et s'engouffrent dans l'un des lieux les plus sacrés de la démocratie américaine. Les images ont fait le tour du monde ce mercredi 6 janvier 2021. Un homme s'est installé dans le bureau de la présidente démocrate de la chambre des représentants Nancy Pelosi, un autre a emporté son pupitre, sourire aux lèvres. Un sourire qui risque de s'effacer lorsque ces personnes devront affronter la justice américaine: la loi prévoit de punir les auteurs de «terrorisme national» au même titre que les terroristes «classiques».

Que s’est-il passé? Le Congrès se réunissait pour officialiser l'élection de Joe Biden à la présidence du pays, mais des milliers de supporters du président sortant Donald Trump avaient décidé de converger pour contester les résultats de l'élection, à l'appel du président lui-même quelques heures plus tôt. Il a déclaré:

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous