| | news

Quand la croisière s’amuse, les poumons européens trinquent

Fumées d'un paquebot en escale | Jason Thien - Creative Commons

Un rapport de l’ONG Transport & Environment pointe les émissions polluantes des paquebots (EN). Les 47 navires du leader mondial des croisières de luxe, Carnival Cruises (Costa, P&O, Aida, Cunard, Seabourn etc.), ont rejeté en 2017 autant de gaz soufrés que 100 millions d’automobiles.

Pourquoi c’est problématique. Le tourisme maritime est en plein boom. Et si la plupart des côtes nord-européennes sont classées “zone d’émission contrôlées”, les rejets de soufre et d’oxydes d’azote s’envolent. Le phénomène touche particulièrement les ports où les navires font escale.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi