QAnon fait son entrée au Congrès américain

Marjorie Taylor Greene, ici dans un meeting du 16 octobre 2020. EPA/ERIK S. LESSER

Marjorie Taylor Greene a été élue à la Chambre des représentants du Congrès. La candidate de Géorgie a exprimé sa croyance en la théorie du complot QAnon, qui considère Donald Trump investi d'une mission sacrée contre des mouvements satanistes pédophiles, affiliés au parti démocrate.

Pourquoi c’est important. Elle est l'une des quelque 20 candidats républicains au Congrès partisans de ce mouvement, qui a inspiré plusieurs actes de violence et est considéré comme potentiellement terroriste par le FBI.

Trump l'a qualifiée de «future star républicaine». Le sénateur de Géorgie Kelly Loeffler a vanté ses mérites lors des événements de la campagne. Et ceux qui s'étaient autrefois opposés à elle, comme le représentant de la Louisiane Steve Scalise, ont déclaré qu'ils voulaient s'asseoir avec Mme Greene et parler de ses objectifs une fois qu'elle serait à Washington. Le candidat démocrate, Kevin Van Ausdal, s’était retiré de la course pour des raisons familiales et personnelles, si bien que la victoire de Greene dans son district conservateur a été écrasante.

link

New York Times