Pris au piège en Iran, il raconte le pays

Les rues de Téhéran. Photo: Keystone

Reporter à The Economist, le britannique Nicolas Pelham exerçait légalement son métier en Iran. Devenu un pion dans le jeu de pouvoir tendu qui a opposé la République islamique et son pays cet été, il est brièvement détenu puis laissé à disposition des gardiens de la révolution dans un hôtel de Téhéran. Il raconte comment la singulière composition du gouvernement iranien lui a valu d’être pris au piège entre deux factions opposées.

Pourquoi on vous en parle. Nicolas Pelham offre un portrait saisissant et joyeux de la capitale, où il a erré sans but pendant de longues semaines, entre deux interrogatoires. Un récit personnel qui brosse d’un même trait, à la fois drôle et inquiétant, la situation géopolitique, les institutions kafkaïennes et les apparents paradoxes du plus grand pays du Moyen Orient.

link

1843 Magazine