| | radar

Près de 600 espèces de plantes ont disparu depuis le XVIIIe siècle

Arbre morts. | Stephen B. Morton / Keystone

Trois espèces par an depuis 1900, 571 en tout depuis 1753: c’est à ce rythme impressionnant que disparaissent les plantes, raconte Nature News (EN), revenant sur les résultats de la plus vaste étude jamais réalisée sur le sujet. Il s’agit d’un taux d’extinction 500 fois supérieur au rythme naturel.

Pourquoi c’est alarmant. Selon cette étude, la disparition des plantes serait quatre fois plus élevée que ce que suggère la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature. Et les chercheurs pensent que leurs conclusions sous-estiment la réalité.

Le projet, dont les résultats ont été publiés dans Nature Ecology & Evolution, montre par ailleurs que les plantes qui poussent sur les îles et dans les régions tropicales sont les plus en danger.

Le contexte. En mai, le rapport mondial de l’IPBES révélait qu’un million d’espèces étaient menacées d’extinction. Les experts jugent que la tendance ne pourra s’inverser que si la manière dont l’homme exploite la nature connaît de «profonds changements».

link

Lire l'article de Nature News

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi