| News

Pourquoi le Liban attend beaucoup d'une procédure suisse contre le gouverneur de sa Banque centrale

Riad Salamé, caricaturé sur le drapeau, était déjà la cible des manifestants, comme ici en octobre 2019 | EPA / Nabil Mounzer

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a adressé une demande d’entraide judiciaire à son homologue libanais dans le cadre d’une procédure pour transferts d’argent présumés visant Riad Salamé, le gouverneur de la Banque centrale du Liban. Celui-ci a été entendu jeudi 21 janvier par le procureur général Ghassan Oueidate.

Pourquoi on vous en parle. Dans le paysage libanais, la décision des autorités suisses, relayée dans un média local le mardi 19 janvier, a fait l’effet d’une bombe. Alors que les informations sont distillées au compte-goutte, cette mise en cause d’un personnage considéré jusque-là comme intouchable est le sujet de beaucoup de conversations à Beyrtouth.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.