| Idées

Plus que jamais, les sites que nous consultons doivent être fiables et scrupuleux

Anne Sinclair

Nous vivons des temps très particuliers, faits d’inquiétude, de remises en cause de nos modes de vie, de nos croyances, de nos certitudes. Et nous cherchons comment avoir des béquilles pour penser les événements d’aujourd’hui, et encore plus, ceux de demain.

Nous sommes donc à l’affût de ce qui se passe, à travers les organes de presse dont nous sommes coutumiers et à travers les bribes d’information relayées par nos amis, nos proches. Malheureusement aussi, à travers de tout ce qui circule sur les réseaux sociaux, rumeurs et justes ou fausses nouvelles.

J’ai toujours été très attentive à la diffusion de médias crédibles et qui apportent un éclairage sérieux, même si le scoop en est absent. Nous ne sommes plus au temps de la nouvelle exclusive et inédite, mais du renseignement le plus authentique possible.

Dans ces moments de troubles, il ne doit pas y avoir de place pour le fake ou l’à-peu-près. Je continue donc de faire confiance aux médias généralistes auxquels je suis fidèle, radios, télés (plus rarement), internet (avec parcimonie). Plus que jamais, les sites que nous consultons doivent être fiables et scrupuleux.

Heidi.news en fait partie, pour moi. Je ne connais rien aux sujets scientifiques, peu de choses en économie globale. Or l’information que diffuse Heidi.news m’intéresse. Elle ne cherche pas à être exhaustive, mais à donner des pistes qui font réfléchir. Les récits, témoignages, enquêtes, relayés de nombreux points sensibles du globe, Asie, Moyen-Orient, Afrique, Amériques, et bien sûr Europe ajoutent pour moi leur touche à la compréhension du monde.

Le point de vue suisse, rarement exposé dans les médias, est intéressant car il complète ceux des autres pays d’Europe, venant d’un pays qui ne se sort pas si mal de cette crise, après tout. Les sujets scientifiques et médicaux bien entendu, retiennent toute mon attention. Mais des interviews ou enquêtes comme les réflexions d’économistes sur les incertitudes, les biais cognitifs, les processus de décision, les choix philosophiques qui se posent aux chercheurs et soignants m’interpellent beaucoup.

Cela fait un an que je suis Heidi. Je re-signe pour un an de plus et dis bravo aux équipes!

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi