| | news

Planter des milliards d'arbres ne serait pas si efficace pour sauver le climat

Forêt, image d'illustration | Creative Commons

Début juillet, une étude de l’EPFZ, publiée dans la revue Science, a fait les gros titres dans la presse: replanter des milliards d’arbres permettrait de compenser les deux tiers des émissions de CO2 causées par l’humanité. Heidi.news l’avait aussi évoquée. Or, l’impact de la reforestation aurait largement été surestimé, ont commenté plusieurs spécialistes.

Pourquoi ce n’est pas si étonnant. Pouvoir résoudre la crise climatique avec une mesure aussi simple semblait trop beau pour être vrai. En cause, une imprécision sur la quantité de carbone relâchée dans l’atmosphère depuis le début de l’ère industrielle, qui modifie en proportions l’effet positif de la reforestation.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi