| | interview

Philippe Eggimann: «Une nouvelle structure tarifaire est indispensable»

Philippe Eggimann, président de la Société vaudoise de médecine et président de la Société médicale de Suisse romande. | DR

Président de la Société vaudoise de médecine et président de la Société médicale de Suisse romande, Philippe Eggimann estime que TARDOC, la nouvelle structure tarifaire soumise vendredi 12 juillet au Conseil fédéral, apportera de substantielles améliorations pour les médecins. Il répond à nos questions.

Pourquoi c’est important. Pour que la nouvelle structure tarifaire ambulatoire, TARDOC, puisse être déployée dès 2021, les prestataires de soins et les assureurs doivent se familiariser avec le nouveau tarif et, surtout, l’accepter avant son introduction.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi