| Radar

Peut-on encore gagner une guerre?

Keystone

A partir de l’exemple du Kurdistan syrien, théâtre successivement d’une victoire éclatante en 2015 puis d'une débâcle écrasante du camp kurde il y a quelques mois, Cian O’Driscoll, professeur à l’université de Glasgow s’interroge sur la notion de «victoire» à notre époque.

Reprenant la rhétorique de l’armée israélienne, qui se compare à un jardinier et ses ennemis à une pelouse qu’il faudrait tondre régulièrement, l'auteur, sur le site The Conversation, nous explique que parce que la guerre est protéiforme, la notion de victoire l’est aussi.

link

The Conversation

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!