| | radar

Novartis s'apprête à lancer un médicament coûteux contre la drépanocytose en Afrique

Le régulateur américain vient d'autoriser la mise sur le marché de l'Adakveo, un nouveau médicament contre la drépanocytose | AP Novartis / Keystone

L'approbation aux Etats-Unis par la Food and Drugs Administration (FDA) d'un nouveau médicament contre la drépanocytose aux effets révolutionnaire avait suscité beaucoup d'espoir. Des essais cliniques ont d’ailleurs rapidement été lancés dans plusieurs pays africains.

Pourquoi on vous en parle. Ce traitement, commercialisé sous le nom Adakveo, coûte très cher: entre 84’852 and 113’136 dollars par an et par patient. Un prix prohibitif pour de nombreux systèmes de santé du continent. Pourtant, c’est en Afrique que se trouve la majorité des 12 millions de personnes atteintes de cette malformation des globules rouges. Chaque année 30% à 50% des 300’000 enfants nés avec cette maladie héréditaire, meurent avant 5 ans. 200’000 d’entre eux sont en Afrique.

link

Quartz

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi