| | radar

Nos messages aux extraterrestres ne seront probablement jamais lus

Message aux extraterrestres installé sur Pioneer 10 | Nasa

Pioneer 10 et 11, Voyager 1 et 2: quatre sondes envoyées à travers l’espace dans les années 1970 et qui portent en elles des messages aux éventuels extraterrestres qu’elles pourraient croiser. Parmi ces messages, la fameuse plaque en aluminium et or de Carl et Linda Sagan. Problème: ces engins ne s’approcheront probablement jamais assez d’un autre système stellaire pour être repérées, selon deux astrophysiciens. Des bouteilles à la mer qui ont donc peu de chance d’être lues un jour, comme le raconte Ciel et Espace.

Pourquoi c’est peu probable. Afin de tester si l’une de ces sondes allait ou non croiser un système stellaire, les auteurs se sont basés sur les dernières données de la sonde Gaïa, lancée en 2013, et qui mesure les trajectoires et vitesses de près de 1,3 milliards d’étoiles. Ils ont ensuite comparé ces informations aux trajectoires des quatre sondes américaines. Verdict: dans le meilleur des cas, la sonde Pioneer 10 s’approchera, dans 90’000 an, à 0,7 année-lumière d’une étoile, c’est-à-dire plus de 6000 milliards de kilomètres! Et pour qu’une des sondes entrent dans la zone d’influence d’une étoile, il faudrait théoriquement attendre 1020 ans, des millénaires après la fin de notre univers.

link

Lire l'article de Ciel et Espace

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi