New York pendant le coronavirus, en texte et en images

Comme en Europe, les coffres de voitures se remplissent frénétiquement | Ashley Gilbertson

Il y a encore une semaine, la crise du coronavirus n’avait pas encore atteint les consciences aux Etats-Unis. En quelques jours, le pays a emboîté le pas à l’Europe. Et dès la prise de conscience, les mêmes images: villes désertes, badauds masqués et caddies plus remplis que d’habitude.

Ce qu’il ne faut pas rater. Résident à New York, le photographe de guerre et écrivain Australien Ashley Gilbertson a saisi avec la plume et l’objectif les premiers instants de ce basculement vers l’anormalité. Tout est publié dans le New York Times, accessible gratuitement. Suggestion: lâchez votre smartphone un instant et laissez ce reportage respirer sur un grand écran.

link

New York Times