| Radar

Mettre un prix sur l’environnement pour tempérer les convoitises

Image d'illustration | Public Domain Pictures

L’air, l’eau, la biodiversité et les ressources naturelles de base sont indispensables à la prospérité humaine. Mais elles n’ont aucune valeur économique déterminée, et c’est pourquoi nous les considérons comme infinies, selon l’économiste de Cambridge Partha Dasgupta.

Ce qu’il propose. Pour que nous investissions à long terme dans la préservation de notre planète, il propose de chiffrer le prix du capital naturel. Dans un récent rapport, il explique pourquoi et comment changer notre optique sur l’économie de l’environnement. Il donne également quelques chiffres: les taux d'extinction actuels sont 100 à 1000 fois plus élevés que le taux de base de la planète et 20% des espèces pourraient s'éteindre au cours des prochaines décennies.

link

Axios

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi