| Opinions

Ma rencontre avec Vincent Baudriller, directeur du Théâtre de Vidy, capitaine sans bateau

Géraldine Savary

Toutes les deux semaines, Géraldine Savary contribue à Heidi.news au travers d’une rencontre afin de dessiner, article après article, une constellation de personnalités dont le tracé serait totalement subjectif, aléatoire et transparent.

Il n’est pas très chaud pour cet entretien. Avec la crise du Covid-19, trop de choses à gérer, trop de travail. Et puis impossible de se rencontrer pour de vrai. Même si le strict confinement n’a pas été décrété par les autorités, il s’agit pour lui comme pour moi de montrer l’exemple. Nous échangerons donc par Skype.

Du coup, pour tout de même prendre la température des lieux, je me rends seule au théâtre de Vidy par un matin ensoleillé. Le bâtiment gît au bord du lac limpide, comme une belle endormie victime d’un mauvais sort. Les locaux sont vides, à l’exception de deux techniciens qui finissent de ranger du matériel. Quelques rares promeneurs longent les pelouses. Des scènes désormais ordinaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!