| Radar

Londres et Bruxelles s’opposent sur l’après-Brexit

Keystone

La bataille est d’ores et déjà entamée, Boris Johnson rejetant l’alignement réclamé par Bruxelles sur les règles de l’UE comme prix à payer pour un accord de libre-échange. Les deux parties disposent d’une période de transition de onze mois pour se mettre d'accord. Le Brexit n’est qu’effectif à partir du 31 décembre 2020.

Pourquoi ça bloque. Trois questions majeures sont au coeur des crispations entre le Royaume-Uni et l’Europe. Si la coopération en matière de sécurité et de défense et la question de la gouvernance de chaque partie sont deux désaccords pour le moment c’est bien le troisième point qui pose le plus gros du problème: l’accord commercial. Questions douanières et libre-échange des marchandises, notamment, doivent être éclaircis d’ici la fin de l’année.

link

RFI

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi