Les villes se vident à cause du coronavirus, les animaux reviennent

Une centaine de cerfs sont revenus à Nara au Japon | Jae C. Hong, AP

Le nombre de personnes confinées à travers le monde devrait atteindre les deux milliards dans les prochains jours. Conséquence surprenante de cette situation: pendant que les villes se transforment en lieux fantômes, des animaux qui en temps normal se tiennent à l’écart de la vie urbaine, commencent à en explorer les alentours.

Des photos surréalistes. À San Felipe au Panama, des ratons laveurs ont été repérés sur la plage et à Oakland en Californie, des dindes sauvages se sont promenées dans une cour de récréation. À Nara au Japon, des cerfs sika ont erré dans les rues de la ville et les stations de métro. L’occasion de partager des photos réalisées par Jae C. Hong pour l’agence de presse AP.

412350968_highres.jpg

Un millier de cerfs vivent dans un parc près de la ville. Affamés, ils sont partis à la recherche de nourriture en centre-ville.

412350913_highres.jpg

Leur venue en ville n’est pas rare, les habitants ont l’habitude d’aller au travail accompagnés.

412350918_highres.jpg

Ici, sûrement à la recherche de shika senbei, les biscuits pour cerfs que l’on peut trouver dans plusieurs commerces de la ville.

412351013_highres.jpg

Des touristes ont joué le jeu, et ont nourri la centaine de cerfs.

412350993_highres.jpg

link

The Guardian