| | radar

Les premiers robots constitués de cellules vivantes voient le jour aux Etats-Unis

Robot constitué de cellules embryonnaires de grenouille | Kriegman et al

Métaux et plastiques ne sont plus les seuls constituants possibles pour la fabrication de robots. Une équipe américaine a en effet utilisé des cellules d’embryons de grenouille pour fabriquer de toute pièce des machines 100% biologiques. Une prouesse qui ouvre la voie à de nombreuses applications, comme le nettoyage des microplastiques dans l’océan ou le transport de médicaments dans l’organisme humain, mais également à de nombreuses questions éthiques, détaille The Guardian.

Pourquoi c’est surprenant. Les chercheurs, financés par le département de la recherche de l’armée américaine, ont utilisé des cellules de peau comme matière première, ainsi que des cellules cardiaques pouvant se contracter comme moteurs. Un algorithme a permis de tester à l’avance les configurations les plus efficaces. Les auteurs espèrent déjà y intégrer des cellules sensorielles et nerveuses afin notamment de leur permettre de se repérer dans leur environnement. Cependant, la création ex nihilo de ce qui pourrait à l’avenir se rapprocher d’un organisme vivant sensible questionne sur le statut moral à donner à ces créatures: simples robots ou vrais êtres vivants?

link

Lire l'article dans The Guardian

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi