| | radar

Les futures colonies spatiales de Jeff Bezos sortent tout droit des seventies

Une colonie spatiale vue de l'intérieur | Rick Guidice pour NASA Ames Research Center

Le 9 mai dernier, Jeff Bezos, patron de Blue Origin, a détaillé ses grandes ambitions dans l’espace. D’abord à court terme avec son alunisseur Blue Moon. Mais aussi à très long terme: Bezos a partagé sa vision de la colonisation spatiale. Vision inspirée, raconte le site CityLab, par les travaux de Gerard O'Neill dans les années 1970, un physicien de Princeton dont Bezos fut l’élève et dont il revendique la filiation.

L’histoire. Après les premiers pas américains sur la Lune en 1969, un petit groupe de passionnés autour de Gerard O'Neill a commencé à imaginer la phase suivante. Soit rien de moins que la construction de cités en orbite inspirées de villes existantes sur Terre et censées héberger des millions de personnes.

Les colonies O’Neill, pensées avec l’aide d’étudiants, puis d’ingénieurs, d’architectes et d’artistes, sont de gigantesques vaisseaux spatiaux, prenant la forme de sphères, de cylindres et de tubes courbés. Pour alimenter ces cités, O’Neill imagine une catapulte électromagnétique, capable d’envoyer les matières premières extraites sur la Lune jusqu’aux habitants de l’espace.

Le contexte. Les années 1970 aux États-Unis sont marquées par la guerre du Vietnam, les chocs pétroliers de 1973 et 1979 et la prise de conscience croissante de la fragilité de la Terre. Parallèlement, la conquête spatiale fascine – le premier Star Wars date de 1977. Un contexte qui résonne 50 ans plus tard avec la crise climatique et écologique que nous vivons aujourd’hui.

En images. Pour donner vie à son urbanisme spatial, O’Neill s’entoure de dessinateurs de talents, Rick Guidice et Don Davis, qui baignent dans la contre-culture de leur époque.

Voici les colonies spatiales telles qu’ils les ont imaginées.


Capture d’écran 2019-05-14 à 12.08.09.jpg
Intérieur d'un cylindre O'Neill, alternance de «tranches» et «fenêtres» | Rick Guidice pour NASA Ames Research Center


Bernal_Cutaway_AC76-1089_5732.jpg
Intérieur d'une «sphère de Bernal» capable d'accueillir 10'000 personnes | Rick Guidice pour NASA Ames Research Center


Cylinder_Exterior_AC75-1085_5728.jpg
Vue extérieure d'un cyclindre O'Neill | Ron Davis pour NASA Ames Research Center


Bernal_Agriculture_AC78-0330-4_5726.jpg


Bernal_Interior_AC76-0628_5716.jpg
Autre vue sur une «sphère de Bernal» | Rick Guidice pour NASA Ames Research Center


Bernal_Exterior_AC76-0965_5688.jpg
Extérieur d'un cylindre O'Neill | Rick Guidice pour NASA Ames Research Center


Cylinder_Eclipse_AC75-1920_5728.jpg
Éclipse solaire dans une colonie | Ron Davis pour NASA Ames Research Center

Et voici les colonies spatiales version Blue Origin et Bezos. La similitude est frappante.


0c3697e68.jpg
Illustration d''artiste des futures colonies spatiales imaginées par Bezos, ici une ville qui ressemble à Florence | Blue Origin


940.jpg
Et ici Seattle | Blue Origin

link

Lire l'article sur CityLab

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi